Tό Trio – Jazz à Uccle – mercredi 27 mai 2015

To trio 8

 

Après le voyage intersidéral que nous avait offert le  quartet de Maayan et Nadav, il fallait bien terminer la saison sur quelque chose de spécial. Et bien c’est fait. Ce dernier concert avant la pause estivale a été un vrai saut en benji ! Une activité de saison me direz-vous. L’entrée en matière commence par une approche prudente du bord du précipice, la voix et les instruments déclenchent les premiers frissons. Le public fixe son attention et le calme se fait. Un doux courant «d’air» jazzy folk nous entoure. Ensuite, au bord du vide, on est seul, enveloppé des mélodies et des harmonies délicates et impressionnantes, la tessiture de Veronika est mise en valeur par les nuances variées de la clarinette basse au sax soprano. La magie opère, on prend confiance dans la suite, c’est sûr on va oser sauter ! Emotion forte, mais tellement réjouissante, on a fait le pas, certes les tripes se nouent et le souffle est court mais là ça y est on plane. On est entré dans leur univers, plus rien ne perturbe l’écoute et l’on prend pleinement conscience des subtiles nuances distillées par nos artistes. Le jeu de Florent à la guitare se complexifie, les boucles se superposent, au sax ou à la clarinette Tom se lance dans des impros originales et créatives et Veronika nous donne vraiment l’impression de voler et non de tomber. L’élastique se tend, la course ralenti, encore un moment fort en perspective, le choc d’une impro plus incisive et puis, après l’effet de surprise, on remonte et on se met définitivement dans le rythme. Là on est dedans et le stress de la découverte étant passé tout devient plaisir et bonheur d’éprouver des sensations rares et exclusives. Un sentiment de liberté et de plénitude, les mouvements ascendants et descendants s’enchaînent Le trio crée définitivement un espace hors du temps et de la pesanteur dans lequel on profite de leurs prouesses techniques et musicales qu’ils nous offrent sans donner l’impression du moindre effort, tout comme nous ils flottent.Vous l’aurez compris, ce trop court moment nous a permis de vivre un concert intense, une expérience qui prend au ventre mais dont on sort définitivement serein et heureux.

Vivement la prochaine saison et de nouvelles découvertes…

FD