RG Hybrid Project – Jazz à Uccle – mercredi 18 novembre 2015

Marc Moulin aurait adoré ! Fidèles à nos concepts, nous avons puisé dans ce merveilleux vivier qu’est le Conservatoire Royal de Bruxelles. Sa réputation n’est plus à faire, pour preuve la formation de ce soir est principalement composée de musiciens français, qui débarquent chez nous pour profiter de l’excellence de notre enseignement, bien qu’ils soient déjà armés d’un solide bagage.  Difficile à décrire, tellement de couleurs, d’ambiances, d’atmosphères. Les bases sont rythmiques, soutenues par une batterie d’enfer, variée et musicale et une basse de dynamite (Matis Regnault) jamais en repos. Le trio d’instruments ‘clairs’, sax alto ou soprano (Abel Jednak), guitare (Florent Souchet) et vibraphone est lumineux. Ensemble, c’est l’énergie qu’ils dégagent qui est bluffant. Donner l’impression au tout premier morceau qu’ils sont ‘chauds’ comme en fin de second set, il faut le faire. Ensuite, entretenir la chaudière à ce même niveau, c’est une performance ! Bon, la France, c’est dix-huit fois la Belgique sans compter les territoires d’Outremer, donc leur horizon est large. Et bien, nous en avons profité.  Des influences à la Saint-Germain dans les impros de Romain Garcera (vibraphone) aux compos plus iliennes de Josaphat Hounnou (batterie), ils nous ont offert un jazz très jazz, très moderne, frais, explosif, inspiré, de la jeunesse, du peps, du renouveau et pourtant nous n’étions pas largués. Un bel équilibre ! Avec ce genre de formation, les DJ n’ont qu’à bien se tenir. De l’ambiance, du rythme, du plaisir, du groove et de la pêche, tout pour une soirée réussie avec à la clef des vrais musiciens en live, virtuoses et sympas.
SL376048FD