Kearo Zenn 4tet – Jazz à Uccle – mercredi 21 mars 2018

Kenzdavo Nera, harmonica et compositions – Nils Hilhorst, guitare – Matteo Mazzu, basse – Victor Goldschmidt, batterie

Quelle fraicheur et quelle délicatesse !
Ce quartet à l’harmonica a su nous enchanter avec son répertoire exclusivement alimenté de compositions de Kenzo. Bien que des références à Toots aient probablement été attendues, se démarquer du maître est un challenge ambitieux qui ici a été pleinement atteint et surtout n’a provoqué aucune frustration tant la sympathique personnalité de Kenzo et de ses acolytes, jointe à la qualité des compos et de leur interprétation fut emballante. Le quartet est équilibré, et le ‘petit’ instrument sort aisément de la mêlée tout en laissant chacun s’exprimer. Les compositions sont raisonnablement classiques mais ne manquent certes pas de charme et offrent une palette intéressante de rythmes, de couleurs et d’harmonies. La fraicheur du moment tient beaucoup de la qualité de jeu de Kenzo qui est arrivé à donner vie et consistance à son instrument. De plus, bénéficier de la sonorité particulière de l’harmonica est devenu rare, il fallait donc bien profiter du moment car très peu d’artistes ont ce niveau de maîtrise. Les partenaires de Kenzo ont vraiment bien intégré son univers et l’ensemble est donc consistant et harmonieux. Le soutien à Kenzo est à la fois délicat et précis mais ne manque pas d’énergie et de dynamisme, on ne s’endort absolument pas.
Donc encore une belle découverte et des artistes à suivre.

FD