Joachim Caffonnette Trio – Jazz à Uccle – mercredi 17 octobre 2018

dav

Les petits plats ont été mis dans les grands. A pianiste de talent, instrument de qualité ! Pour l’occasion un piano acoustique a été mis en place et cela valait vraiment le coup. Joachim Caffonnette a cette particularité d’être au-delà du pianiste, une personnalité particulièrement attachante de par sa sensibilité certes mais surtout de par son ouverture. La set-list est éclectique et chaque morceau a son histoire car c’est bien sûr une évidence, les artistes traduisent  leur vécu et leurs expériences de manière à les transmettre via le média qui est le leur. Dans le cas présent, ce qui nous est offert relève d’une sensibilité et d’une maturité exceptionnelle. Le trio est vraiment au point, nous sommes dans le cas de figure où le leader est bien sûr la star du groupe mais la manière dont ses comparses le portent est étonnante. Les sidemen de ce trio, Federico Stocchi à la contrebasse et Jean-Baptiste Pinet à la batterie,  permettent à Joachim de s’exprimer dans les meilleures conditions. Les caractéristiques générales de ce concert sont l’accessibilité, l’interprétation dynamique et festive ou sensible et délicate, surtout grâce aux mises en perspective distillées par les commentaires d’introduction. Le bagage classique de Joachim transpire souvent mais la dérive jazz reprend vite le dessus. De Thelenious Monk (1917-1982) à Joachim Caffonnette (2018), en passant par Parker, les Beatles ou même Jacques Brel, du berceau du jazz à aujourd’hui, tout y est passé et avec le même plaisir intense. Joachim communique, et c’est peut-être là sa qualité première. S’il a envie de dire quelque chose, il y arrive et aucun des auditeurs ne peut rester insensible. Une perle rare à suivre et savourer aujourd’hui et demain plus que certainement.

FD