International Jazz Day – à Uccle, mercredi 30 avril 2014

Mercredi 30 avril. Angoisse ! ça fait des semaines qu’on prépare cet événement. Là, on y est. Tout est monté sur la place Saint Job, podium, sono, déco. Il est 15h, tout le monde est en place. Speech d’accueil et remerciements, et « go » !

JD's 10168058_519672964803962_6178212101805884759_n

Le JD’s X-Project, ça démarre fort, onze musiciens lancés au galop sur les compos et arrangements de Jérémy Dumont. Onze, ça sonne, les voix de Eric et Natacha sortent voluptueuses ou puissantes. C’est rythmé, scandé, hip hop, funky, soul, jazz, un sérieux bouillon de culture et de styles, et comme les arrangements sont particulièrement bien écrits, tout le monde s’y retrouve : les claviers et leurs effets couvrent toute la gamme des genres ; pour les chanteurs, Eric plus slam hip hop, Natacha plus soul jazzy, les 5 souffleurs jazzy-funky, en section très pêchue et très libres en impro ; la guitare, alors là, il s’est lâché Laurent, du jazz bien sage au Santana déjanté, on aura eu tout ; Vincent et Fabio, basse et batterie, le ciment du groupe, comme d’hab grandioses, à la fois dans leur support et dans leurs solos.
Dis comme ça en détaillant chacun, on pourrait avoir une impression de fouillis, mais non, la magie de ce groupe c’est qu’il produit une musique cohérente, enthousiasmante, moderne et originale. A revoir et à redéguster ce 12 septembre au « Toots Festival » à La Hulpe.

Break. Le soleil ne nous lâche pas et le public continue à affluer. Les enfants jouent sur la place, les terrasses des cafés sont complètes, les personnalités prennent place. Voilà le Big Band du Conservatoire Royal de Bruxelles.

Changement de genre, retour aux sources et place aux grands arrangeurs classiques du Big Band. Du swing, de l’harmonie, une puissance contrôlée, des solos inspirés, le tout sous la direction sobre mais magistrale de Fabrice Allemane. Plein régime, on doit être environ 300 à savourer ce Big Band qui joue avec dynamisme, précision et une super énergie positive et communicative : les enfants dansent, Marc Danval applaudit à tout casser, et même le soleil, parfaitement orienté, joue au spot de luxe pour le band. Une fin d’après-midi digne des grands festivals !

Re-break et changement de décor, la suite du programme se passe en intérieur, à L’Imprimerie. Le public suit, plus nombreux que jamais. Il nous faut retarder le concert pour permettre à tout le monde prendre place. Enfin, le feu vert, la salle est comble, pas loin de 200 personnes au final, le groupe est chaud et se lance.

U4 10322811_10152305090562834_2117446492307042693_n

C’est un fait établi, la musique de The Unexpected 4, compos ou arrangements, est et reste terriblement captivante. Sans être trop classique, elle reste accessible, l’ensemble est très harmonieux et les solos nous entraînent loin. The Unexpected 4, ce ne sont plus des novices. Ils se produisent depuis 2010, seul le contrebassiste est nouveau. Néanmoins, ils ont solidement mûri et progressé, individuellement comme collectivement, et ce mercredi ils nous ont offert un concert à la mesure du meilleurs de chacun, sublimé par la cohésion du groupe, transporté par le public, bref, une symbiose rare entre tous ceux qui y étaient, réunis dans un même et unique engouement enflammé. Persévérer, certes un challenge, mais c’est vraiment ce qu’on leur souhaite, d’autant que, grâce à eux, notre « International Jazz Day » s’est clôturée en apothéose !

Merci à toutes et tous et à très bientôt…
FD

JD’s X-Project : Jérémy Dumont (Elp & Rhodes) – Pauline Leblond (tp) – Edouard Wallyn (tb) – Hugo Contini (As) – Maayan Smith (Ts) – Alex Bertein (Bs) – Laurent Melnyk (g) – Vincent Cuper (eb) – Fabio Zamagni (dr) – Eric Labat (voc) – Natacha Wuyts (voc)
Big Band : Edouard Wallyn (tb) – Mathieu Najean (s) – Angelo Gregorio (s) –Nicolas Sanchez da Costa (tp) – Marco Llano (tp) – Ruben Hernandez (tp) – Julien Grilloux (tb) – Pauline Leblond (tp) – Fanny Perche (s) – Karen Van Schaik (s) – Lucas Vanderputten (dr) – Victor Foulon (db) – Gary Celnik (p)
The Unexpected 4 : Jérémy Dumont (p) – Vincent Thékal (s) – Victor Foulon (db) – Armando Luongo (dr)