Catégorie

News

Nouvelle Saison 2014 – 2015

Posted in: News

Bonjour à Tous

Nous y voici, la saison 2014-2015 est dans les starting blocks. Une grande nouveauté cette année, nous avons conclu un partenariat avec L’Os à Moëlle, lieu mythique de la scène musicale et de cabaret, situé à Schaerbeek. Cette collaboration nous offre l’opportunité de vous proposer huit concerts. En ouverture le “Vincent Thékal Trio” nous fera le plaisir de vous interpréter son tout récent et premier CD.

En ce qui concerne les “classiques”, reprenez sans hésiter vos bonnes habitudes !

Le Jazz à Uccle réouvre ses portes dès ce 17 septembre. L’accueil, l’ambiance, la programmation et la qualité d’écoute restent nos critères premiers. Nous démarrons fort avec “Blindsight” un quartet international (France – Israel – Belgique).
Pour cette saison, nous pouvons déjà vous annoncer qu’il y aura des “extras”. Nous avons en effet la chance de programmer les très jeunes et très talentueux guitaristes manouches de “Tcha Badjo” Ce duo Canadien reforcé d’une contrabasse et d’une clarinette sont tout simplement décoiffants. Le reste …  surprises.

Les Midi-Jazz Stéphanie, cette petite respiration du midi en pleine ville, en collaboration avec “Clic Music” reprend également. Une petite gourmandise en guise de lunch grâce a la programmation variée et au concept particulier du musicien solo et de la découverte de la “Tap Guitar”, simple court, facile et gouteux. Suivez notre agenda pour en savoir plus.

 

Speak Low – Jazz à Uccle, mercredi 21 mai 2014

Posted in: News

SL375586Gouleyant, de la jambe, des arômes, du corps (et de l’esprit…) que de grands crus ! ’62, ’63, … ’68, des millésimes exceptionnels du cépage pur Hancock. Une soirée de dégustation. C’eut pu être la Bourgogne, le Midi ou de grands Bordeaux, ce fut un jazz ’60 plein, envoûtant et gouteux. Une belle formation, riche et onctueuse, deux souffleurs aux sonorités rondes et voluptueuses, alliant la chaleur du sax ténor aux rondeurs du trombone, un clavier complet et incisif, basse et batterie softs ou pêchues et toujours parfaitement dosées.  A priori un répertoire parfaitement annoncé « du Herbie des sixties ». Mais mis en forme et re-calibré par Joachim Caffonnette, toute la valeur ajoutée des arrangements éclate. A la fois dans les évolutions harmoniques et dans la recherche du son de la formation.  Ils ont créé une véritable ambiance, un air de quelque chose sans être vieillot ou nostalgique, du pur bonheur. Joachim a puisé dans les « tubes » autant que dans les airs moins célèbres mais tout aussi riches et captivants. Bref, un concert équilibré, une set-liste bien pensée, un son et des saveurs qui ont su mettre le public dans une bulle hors du temps et de l’espace.
Speak Low, un flacon de garde à déguster autant que possible et sans modération.
Santé !
FD

International Jazz Day – à Uccle, mercredi 30 avril 2014

Posted in: News

Mercredi 30 avril. Angoisse ! ça fait des semaines qu’on prépare cet événement. Là, on y est. Tout est monté sur la place Saint Job, podium, sono, déco. Il est 15h, tout le monde est en place. Speech d’accueil et remerciements, et « go » !

JD's 10168058_519672964803962_6178212101805884759_n

Le JD’s X-Project, ça démarre fort, onze musiciens lancés au galop sur les compos et arrangements de Jérémy Dumont. Onze, ça sonne, les voix de Eric et Natacha sortent voluptueuses ou puissantes. C’est rythmé, scandé, hip hop, funky, soul, jazz, un sérieux bouillon de culture et de styles, et comme les arrangements sont particulièrement bien écrits, tout le monde s’y retrouve : les claviers et leurs effets couvrent toute la gamme des genres ; pour les chanteurs, Eric plus slam hip hop, Natacha plus soul jazzy, les 5 souffleurs jazzy-funky, en section très pêchue et très libres en impro ; la guitare, alors là, il s’est lâché Laurent, du jazz bien sage au Santana déjanté, on aura eu tout ; Vincent et Fabio, basse et batterie, le ciment du groupe, comme d’hab grandioses, à la fois dans leur support et dans leurs solos.
Dis comme ça en détaillant chacun, on pourrait avoir une impression de fouillis, mais non, la magie de ce groupe c’est qu’il produit une musique cohérente, enthousiasmante, moderne et originale. A revoir et à redéguster ce 12 septembre au « Toots Festival » à La Hulpe.

Break. Le soleil ne nous lâche pas et le public continue à affluer. Les enfants jouent sur la place, les terrasses des cafés sont complètes, les personnalités prennent place. Voilà le Big Band du Conservatoire Royal de Bruxelles.

Changement de genre, retour aux sources et place aux grands arrangeurs classiques du Big Band. Du swing, de l’harmonie, une puissance contrôlée, des solos inspirés, le tout sous la direction sobre mais magistrale de Fabrice Allemane. Plein régime, on doit être environ 300 à savourer ce Big Band qui joue avec dynamisme, précision et une super énergie positive et communicative : les enfants dansent, Marc Danval applaudit à tout casser, et même le soleil, parfaitement orienté, joue au spot de luxe pour le band. Une fin d’après-midi digne des grands festivals !

Re-break et changement de décor, la suite du programme se passe en intérieur, à L’Imprimerie. Le public suit, plus nombreux que jamais. Il nous faut retarder le concert pour permettre à tout le monde prendre place. Enfin, le feu vert, la salle est comble, pas loin de 200 personnes au final, le groupe est chaud et se lance.

U4 10322811_10152305090562834_2117446492307042693_n

C’est un fait établi, la musique de The Unexpected 4, compos ou arrangements, est et reste terriblement captivante. Sans être trop classique, elle reste accessible, l’ensemble est très harmonieux et les solos nous entraînent loin. The Unexpected 4, ce ne sont plus des novices. Ils se produisent depuis 2010, seul le contrebassiste est nouveau. Néanmoins, ils ont solidement mûri et progressé, individuellement comme collectivement, et ce mercredi ils nous ont offert un concert à la mesure du meilleurs de chacun, sublimé par la cohésion du groupe, transporté par le public, bref, une symbiose rare entre tous ceux qui y étaient, réunis dans un même et unique engouement enflammé. Persévérer, certes un challenge, mais c’est vraiment ce qu’on leur souhaite, d’autant que, grâce à eux, notre « International Jazz Day » s’est clôturée en apothéose !

Merci à toutes et tous et à très bientôt…
FD

JD’s X-Project : Jérémy Dumont (Elp & Rhodes) – Pauline Leblond (tp) – Edouard Wallyn (tb) – Hugo Contini (As) – Maayan Smith (Ts) – Alex Bertein (Bs) – Laurent Melnyk (g) – Vincent Cuper (eb) – Fabio Zamagni (dr) – Eric Labat (voc) – Natacha Wuyts (voc)
Big Band : Edouard Wallyn (tb) – Mathieu Najean (s) – Angelo Gregorio (s) –Nicolas Sanchez da Costa (tp) – Marco Llano (tp) – Ruben Hernandez (tp) – Julien Grilloux (tb) – Pauline Leblond (tp) – Fanny Perche (s) – Karen Van Schaik (s) – Lucas Vanderputten (dr) – Victor Foulon (db) – Gary Celnik (p)
The Unexpected 4 : Jérémy Dumont (p) – Vincent Thékal (s) – Victor Foulon (db) – Armando Luongo (dr)

4 of a Kind – Jazz à Uccle, mercredi 16 avril 2014

Posted in: News

SL375553Du grand classique mais bon, maîtrisé et créatif. Ce soir, pas de grandes envolées vers le rock ou le funk mais au contraire, une touche de retour aux sources, jusqu’au gospel.  Un concert particulièrement homogène dans le ton et dans la forme. Un esprit mainstream révélé par le choix des standards tout autant que par le rendu des compositions. Un choix avisé du clavier allant des sons Rhodes au Hammond selon le besoin, une guitare lumineuse, claire et sensible, un contrebassiste dansant avec la précision d’un Fred Astaire, un batteur léger ou vif, toujours judicieux. Un vrai concert « cool », plein de couleurs, avec des ambiances à la Barney Wilen, sur du Horace Silver, des duos guitare-clavier, toute la cohésion d’un quartet équilibré, de la place pour chacun et du bonheur pour nous !  Bien sûr, ils se sont lâchés sur le bis, pour notre plus grand plaisir et probablement le leur aussi : la preuve que d’assister à un concert implique d’y rester jusqu’à la dernière note… (toujours bleue chez nous) !
FD

4 of a Kind – Jazz à Uccle, 16 avril 2014

Posted in: News

Du grand classique mais bon, maîtrisé et créatif. Ce soir, pas de grandes envolées vers le rock ou le funk mais au contraire, une touche de retour aux sources, jusqu’au gospel.  Un concert particulièrement homogène dans le ton et dans la forme. Un esprit mainstream révélé par le choix des standards tout autant que par le rendu des compositions. Un choix avisé du clavier allant des sons Rhodes au Hammond selon le besoin, une guitare lumineuse, claire et sensible, un contrebassiste dansant avec la précision d’un Fred Astaire, un batteur léger ou vif, toujours judicieux. Un vrai concert « cool », plein de couleurs, avec des ambiances à la Barney Wilen, sur du Horace Silver, des duos guitare-clavier, toute la cohésion d’un quartet équilibré, de la place pour chacun et du bonheur pour nous !  Bien sûr, ils se sont lâchés sur le bis, pour notre plus grand plaisir et probablement le leur aussi : la preuve que d’assister à un concert implique d’y rester jusqu’à la dernière note… (toujours bleue chez nous) !
FD

Laurent Barbier 4tet – Jazz à Uccle, mercredi 19 mars

Posted in: News

WP_20140319_006

Voilà qui est rafraîchissant ! Nous avons eu droit à toutes les facettes : des standards à Jimi Hendrix en passant par les compos inspirées et éblouissantes de Laurent Barbier et de Julien Tassin. Un enthousiasme évident dans leurs interprétations. Bien sûr, une technique impeccable, de la finesse, mais surtout une belle énergie qui se révèle tant dans leur gestuelle que dans l’intensité et l’authenticité de leur jeu. Certes pas de la «musique à papa» mais malgré une recherche de sonorités pointues, une musique franchement accessible et agréable. Du vrai jazz d’aujourd’hui, pas nostalgique mais respectueux des sources. Des morceaux limite rock mais aussi du blues bien senti ! Daniele Cappucci et Armando Luongo, la section «Italienne», ne se contentent pas d’assurer, ils portent leurs partenaires en leur permettant de s’envoler allègrement tout en se préservant bien sûr des espaces d’expression.
On se sent rajeunis et dans l’air du temps avec eux. Merci !
FD

Pinto – Jazz à Uccle, mercredi 19 février

Posted in: News

SL375536

Ça y est ils ont mûri ! Voire,  ils ont abouti !!
Margaux se libère et explose de spontanéité, simplicité mais aussi et surtout de maturité. Adieu les exploits techniques, vive la musicalité. Le public a été conquis et n’a pas tari d’éloges tant au niveau de la qualité de la représentation que de l’harmonie et du choix du répertoire. Ce dernier était original, de Michael Jackson aux compositions de Margaux en passant par des standards plus classiques. Solidement entourée de sa section rythmique composée de musiciens capables tout autant de soutenir que d’enrichir par leurs interventions solos dans les compos fines et très musicales de Margaux ou les standards, le groupe nous à offert un concert aux milles facettes, du jazz moderne mais respectueux des inspirations des compositeurs.
A suivre très certainement.
FD

Gaëtan Casteels Trio… en quartet! – Jazz à Uccle, mercredi 15 janvier 2014

Posted in: News

Gaëtan Casteels Trion... en quartet

Certes, ils ont de la bouteille malgré leur jeune âge.  Certes, chacun d’eux a déjà un parcours riche. Certes, ils ont des références qui leur sont propres. Mais ensemble, quelle ambiance ! Bien inspiré, Gaëtan, de renforcer son trio du batteur de référence qu’est Toon Van Dionant et dont les états de service sont un éloge à ses qualités. Ce soir, il fallait écouter au-delà du simple « ressentir ». En effet, quand un contrebassiste est leader du groupe et qu’il se garde de la place, forcément, il faut être attentif, et l’attention est récompensée ! Finesse, musicalité, inventivité, et – cerise sur le gâteau – ce contrebassiste sait redevenir un solide élément de section rythmique pour ses partenaires, le guitariste Guillaume Vierset et le trompettiste Adrien Volant. L’ensemble est consistant. Il peut exprimer toutes les facettes de la musique jazz, du mainstream au funk, en passant par les accents blues ou salsa, hip hop ou rock.  Le public ne s’est pas trompé, il a été d’une grande écoute et participatif.
A suivre donc, sous cette forme ou sous une autre…         FD


Pit’M Project – Jazz à Uccle, mercredi 18 décembre 2013

Posted in: News

SL375506

Du corps, de la tenue, de la consistance, de la matière !
Un groupe solide, équilibré et puissant.  Des compos riches, des arrangements créatifs et fluides, un énorme travail d »harmonisation. Ça, s’est pour la vue d’ensemble. Comment dissocier un quintet aussi cohérent ? et bien, pas possible, sinon qu’en ayant le privilège de les entendre on a l’opportunité de découvrir chacun d’eux plus personnellement lors de leurs soli. Le leader, Pierre Mottet : une basse harmonieuse et particulièrement mélodique qui s’exprime avec grande sensibilité et dextérité. Le batteur, Jan Valkenborgh, en arrive quasi à interpréter les mélodies tant son jeu est riche. Aux claviers, Antoine Guenet, qu’il soit en soutien ou en solo, léger, lumineux et créatif. Au sax, Marti Melia, un ténor au son plein et envoûtant qui reste dans l’accessible au niveau du son mais propose de beaux voyages harmoniques. La trompette de Franck Beele, flamboyante, douce, groove, toujours juste, un son parfait, aux impros enthousiasmantes.
Donc, en résumé, un solide groupe qui a rencontré ce soir un solide respect et enthousiasme du public.                       FD

Martin Méreau Quartet – jazz à uccle, mercredi 20 novembre 2013

Posted in: News

À

Nous y sommes arrivés ! Martin a troqué les baguettes de La Chiva Gantiva pour les marteaux de son vibraphone. Il s’est bien entouré : Dorian Dumont, intelligent et créatif au clavier, Félix Zurstrassen, stable et rassurant à la contrebasse et Stijn Cools, délicat et emballant aux drums. Un répertoire de standards mais pas le tout venant, des pièces choisies avec goût et une set liste bien construite entre rythme, harmonie, groove… que du bon. Ah ce vibraphone trop rare sur nos scènes ! Certes, c’est un instrument exigent entre rythme et mélodie, deux, trois, quatre marteaux, il en faut de la maîtrise. Et effectivement parmi les rares Grands du vibraphone belge, Martin a sa place. On attend avec impatience une prochaine apparition de ce groupe avec peut-être des compos et une évolution de répertoire. Certes les tournées des uns et des autres ne facilitent pas les répétitions mais le projet vaut vraiment la peine d’être prolongé.
A très bientôt …          FD